Crédit impôt 2015 : chauffage -30%

 

Acquisition de chauffage et régulation

Appareils installés dans une maison individuelle ou dans un immeuble collectif :

  • systèmes permettant la régulation centrale des installations de chauffage par thermostats d’ambiance ou par sonde extérieure, avec horloge de programmation ou programmateur mono ou multizone ;
  • robinets thermostatiques ;
  • systèmes de limitation de la puissance électrique du chauffage électrique en fonction de la température extérieure ;
  • systèmes gestionnaire d’énergie ou de délestage de puissance du chauffage électrique.

Appareils installés dans un immeuble collectif (en plus des systèmes ci-dessus) :

  • matériels nécessaires à l’équilibrage des installations de chauffage permettant une répartition correcte de la chaleur délivrée à chaque logement ;
  • matériels permettant la mise en cascade de chaudières, à l’exclusion de l’installation de nouvelles chaudières ;
  • systèmes de télégestion de chaufferie assurant les fonctions de régulation et de programmation du chauffage ;
  • systèmes permettant la régulation centrale des équipements de production d’eau chaude sanitaire dans le cas de production combinée d’eau chaude sanitaire et d’eau destinée au chauffage ;
  • compteurs individuels d’énergie thermique et répartiteurs de frais de chauffage.

Installation de production d’énergie

Matériels et équipements Caractéristiques et performances
Chaudières à condensation, individuelles ou collectives, utilisées pour le chauffage ou la production d’eau chaude – – –
Chaudières à micro-cogénération gaz – – –
Équipements de chauffage et de fourniture d’eau chaude fonctionnant à l’énergie solaire : chauffe-eau solaire individuel et système solaire combiné Capteurs solaires thermiques (équipant les systèmes) couverts par une certification CSTBat ou Solar Keymark ou équivalente.
Chauffage ou production d’eau chaude au bois ou autres biomasses :poêles, foyers fermés et inserts de cheminées intérieures, cuisinières utilisées comme mode de chauffage Concentration moyenne de monoxyde de carbone (E) ≤ à 0,3 % *
Rendement énergétique (h) ≥ 70 % *
Indice de performance environnemental (I) ≤ 2 **
Chauffage ou production d’eau chaude au bois ou autres biomasses :Chaudières < 300 kW Rendement énergétique et émissions de polluants respectant les seuils de la classe 5 de la norme NF EN 303. 5
Fourniture d’électricité à partir d’énergie éolienne, hydraulique, biomasse – – –
Pompes à chaleur géothermique à capteur fluide frigorigène (sol/sol ou sol/eau) COP ≥ 3,4 pour une température d’évaporation de -5° C et une température de condensation de 35° C.
Pompes à chaleur géothermique de type eau glycolée/eau COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau glycolée de 0° C et -3 °C à l’évaporateur, et des températures d’entrée et de sortie d’eau de 30° C et 35° C au condenseur
Pompes à chaleur géothermique de type eau/eau COP ≥ 3,4 pour des températures d’entrée et de sortie d’eau de 10° C et 7° C à l’évaporateur, et de 30° C et 35° C au condenseur
Pompes à chaleur air/eau COP ≥ 3,4 pour une température d’entrée d’air de 7° C à l’évaporateur et des températures d’entrée et de sortie d’eau de 30° C et 35° C au condenseur
Pompes à chaleur thermodynamiques pour production d’eau chaude sanitaire avec température d’eau chaude de référence de 52,5 ° C
  • captant l’énergie de l’air ambiant : COP > 2,4 ;
  • captant l’énergie de l’air extérieur : COP > 2,4 ;
  • captant l’énergie de l’air extrait : COP > 2,5 ;
  • captant l’énergie géothermique : COP > 2,3.

selon le référentiel de la norme d’essai EN 16147

Equipement de raccordement à un réseau de chaleur alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou par une installation de cogénération
  • branchement privatif composé de tuyaux et de vannes qui permet de raccorder le réseau de chaleur au poste de livraison de l’immeuble ;
  • poste de livraison ou sous-station qui constitue l’échangeur de chaleur ;
  • matériels nécessaires à l’équilibrage et à la mesure de la chaleur qui visent à opérer une répartition correcte de celle-ci.

A savoir : Le crédit d’impôt de 30 % est calculé sur le coût du matériel et de la pose de l’échangeur de chaleur souterrain pour les PAC et les CET géothermiques. Il est calculé sur le coût du matériel capteur solaire pour les CESI et les SSC, dans la limite d’un plafond de dépenses fixé à 1 000 € TTC par m² hors tout de capteur solaire.

Installation de borne de recharge pour véhicule électrique

Vous pouvez bénéficier du crédit d’impôt de 30 % sur le coût d’acquisition d’une borne de recharge pour véhicule électrique, si vous en faites installer une chez vous.

Installation équipements ou matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour protéger le toit, les murs, les fenêtres et portes-fenêtres de votre logement du rayonnement solaire.

Crédit d’impôt 2015 : cumul possible avec d’autres aides >>