Energie économisée

 

L’objectif le plus important dans la réalisation d’économies d’énergie est de réduire l’écart entre l’énergie primaire et l’énergie finale.

On entend par énergie primaire, l’énergie disponible avant la transformation. L’énergie finale est l’énergie qui est consommée par le consommateur final.

Selon l’association Global Chance, l’énergie finale ne représente en moyenne que 50 à 70 % d’énergie première. En effet, il existe un long chemin entre le puits du pétrole et le véhicule du particulier. Car le pétrole, pour devenir essence, doit passer par différentes étapes : l’extraction, le raffinage, l’enrichissement et le transport. Ainsi, dans un tel processus, les pertes sont nécessairement importantes.

Pour les particuliers, il est très difficile d’intervenir dans ces processus d’économies d’énergie primaire et d’énergie finale. Alors, la meilleure solution pour eux est de réaliser des économies d’énergie dans leur entourage.

Les particuliers pourront réaliser un ensemble d’actions rentables pour réduire la consommation d’énergie. Ces actions peuvent être l’utilisation d’une pompe à chaleur, une meilleure isolation de son logement, l’utilisation d’appareils électrodomestiques de classe A+… Le cumul de ces actions permettra aux particuliers de réduire leur consommation d’énergie et, par la même occasion, leurs factures d’électricité et gaz.

 

Isolation habitat

Un logement bien isolé est un gage de confort car l’isolation permet de conserver la chaleur en hiver, d’avoir de la fraîcheur en été et d’éviter l’humidité en toutes saisons.

Pour avoir une bonne isolation dans un logement, il ne faut pas seulement avoir de bons matériaux, mais également une bonne étude énergétique, préalable à la pose du matériel.

Il est important de signaler, qu’une bonne isolation doit être en cohérence avec le type de ventilation du logement (naturelle ou mécanique).

Les matériaux isolants sont dotés d’une résistance thermique. Plus la résistance thermique est élevée, plus le matériel est performant. La résistance thermique est exprimée en [R=m².K/W].

Les résistances thermiques et le coefficient de transmission à utiliser :