POMPE A CHALEUR : une PRIME ÉNERGIE avant commande

horizontal break

POMPE A CHALEUR: Toutes les opérations pour Particuliers, Copro, Entreprises, Collectivités, DOM TOM

 

Ne donnent pas lieu à la délivrance de prime énergie les PAC installées en relève d’une chaudière à haute performance énergétique et les PAC utilisées uniquement pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire. Pour les opérations engagées du 01/01/2015 au 25/09/2015 : Le coefficient de performance (COP), est égal ou supérieur à 3,4 mesuré conformément aux conditions de performance nominales. Pour les opérations engagées à partir du 26/09/2015 : L’efficacité énergétique saisonnière (Etas) est supérieure ou égale à :
– 102% pour les PAC moyenne et haute température,
– 117% pour les PAC basse température.

 

Les critères et calculs de cette opération BAR-TH-104 ont été modifiés par l’administration en janvier 2015 et seront modifiée au 1er juillet 2015

 

Ne donnent pas lieu à la délivrance de prime énergie les PAC installées en relève d’une chaudière à haute performance énergétique et les PAC utilisées uniquement pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire. Pour les opérations engagées du 01/01/2015 au 25/09/2015 : Le coefficient de performance (COP), est égal ou supérieur à 3,4 mesuré conformément aux conditions de performance nominales. Pour les opérations engagées à partir du 26/09/2015 : L’efficacité énergétique saisonnière (Etas) est supérieure ou égale à :
– 102% pour les PAC moyenne et haute température,
– 117% pour les PAC basse température.

 

Les critères et calculs de cette opération BAR-TH-104 ont été modifiés par l’administration en janvier 2015 et seront modifiée au 1er juillet 2015

 

La PAC air/air (clim réversible) possède un SCOP (coefficient de performance saisonnier) supérieur ou égal à 3,9.

 

Les critères et calculs de cette opération BAR-TH-129 ont été modifiés par l’administration en janvier 2015.

 

Installation d’un chauffe-eau thermodynamique individuel à accumulation (souvent appelé ballon)
L’appareil a une certification NF Electricité performance ou des caractéristiques de performance équivalentes.

 

Les critères et calculs de cette opération BAR-TH-48 seront modifiés par l’administration en janvier 2015

POMPE A CHALEUR DANS LES DOM-TOM (uniquement aux DOM-TOM)

 

Pompe à chaleur et équipements thermodynamiques, à savoir :

Pompe à chaleur

La pompe à chaleur prélève la chaleur présente dans l’environnement extérieur (l’air, l’eau, le sol) et la restitue pour chauffer (ou rafraîchir) l’intérieur.

Principe : Naturellement, la chaleur se diffuse du plus chaud vers le plus froid jusqu’à l’équilibre des températures. Une pompe à chaleur est un équipement thermodynamique qui transfère de la chaleur d’un milieu « fournisseur de chaleur » vers un milieu « récepteur de chaleur », qui est donc chauffé.

La thermodynamique est le principe qui utilise les changements d’états d’un fluide (gazeux/liquide) provoqué par les conditions de température et des pressions différentes.

La pompe à chaleur consomme de l’électricité (ou du gaz) pour fonctionner. Elle repose principalement sur trois techniques de captation à l’extérieur : l’air, l’eau ou le sol et sur deux techniques de restitution à l’intérieur de la chaleur (ou du froid) : l’air et l’eau. C’est pourquoi sont souvent accolées des appellations comme AIR/AIR, AIR/EAU, … avec le terme pompe à chaleur.

Fonctionnement : 4 éléments reliés dans un circuit fermé constituent une pompe à chaleur :

  • Evaporateur : alimenter par l’air ou l’eau venant de l’extérieur. Le liquide frigorigène froid et à l’état liquide traverse l’évaporateur dans lequel circule déjà le fluide extérieur (air extérieur, eau de nappe ou eau d’un capteur enterré dans le sol) qui est plus chaud que le frigorigène. Il va donc récupérer l’énergie (les calories) de ce fluide extérieur. En récupérant cette énergie, le frigorigène va se transformer en gaz (évaporation). Le gaz ainsi formé est ensuite aspiré par le compresseur
  • Compresseur : qui augmente la pression des fluides venant de l’évaporateur, aspire le fluide qui est sous forme de gaz à basse température. En comprimant ce gaz, sa température va s’élever en même temps que sa pression. Le compresseur délivre alors un gaz chaud à une pression élevée au condenseur.
  • Condenseur : alimentant les éléments chauffant intérieurs. Le gaz chaud va être dirigé vers le condenseur dans lequel circule un fluide à réchauffer (eau du réseau de chauffage par exemple ou air intérieur). Le gaz chaud va donc transmettre une partie de son énergie (chaleur) au fluide à chauffer dont la température va augmenter. Le gaz frigorigène, à cette occasion se condense (passe de l’état gazeux à l’état liquide).
  • Détendeur : qui baisse la pression des fluides venant du condenseur. Le liquide est toujours à pression élevé. La pression va chuter abaissant ainsi la température du frigorigène qui reste à l’état liquide. A la sortie du détendeur, la température est beaucoup plus basse et est inférieure à la température de la source de récupération.

Une pompe à chaleur est un équipement qui peut être indépendant (ex : climatisation réversible air/air) ou une simple fonction intégrée à un autre type d’équipement comme une chaudière, une ventilation, un ballon d’accumulation, des panneaux solaires thermiques dans ce cas cet équipement est dit « thermodynamique » (ex : Ballon d’accumulation thermodynamique, VMC double flux thermodynamique…).

La pompe à chaleur se présente soit comme un ensemble monobloc installé à l’extérieur ou à l’intérieur du bâtiment, ou soit comme deux modules séparés. Si la pompe à chaleur est placée à l’intérieur, il sera nécessaire de prévoir des gaines d’aspiration et rejet d’air extérieur. Il est nécessaire de veiller à ce que la pompe à chaleur n’apporte pas de gêne acoustique pour les voisins. Il peut être nécessaire d’installer des dispositifs pour limiter la nuisance (écran anti-bruit, …).

Quatre types d’émetteurs de chaleurs sont généralement associés à une pompe à chaleurs :

  1. Le plancher chauffant (et rafraîchissant si PAC réversible). Il est souvent mis en place dans les maisons individuelles neuves. Placé dans la chape, un réseau de canalisations parcourt l’ensemble du logement dans lequel circule de l’eau chauffée (ou rafraîchie) par la pompe à chaleur.
  2. Les ventilo-convecteurs. Dans ce cas, l’eau chaude (ou froide) produite par la pompe à chaleur circule dans un réseau de canalisations isolées qui viennent alimenter les ventilo-convecteurs. Le ventilateur est là pour assurer la diffusion de la chaleur. Ce type d’émetteur permet de contrôler la température dans chacune des pièces tout en filtrant l’air intérieur de la maison. Des plafonniers et des appareils « cassettes » encastrés dans des faux plafonds sont le plus souvent utilisés dans des immeubles de bureaux et des hôtels.
  3. Des radiateurs à basse température. Ils sont utilisés selon le même principe que les ventilo-convecteurs (chaud uniquement). L’eau chaude produite par la pompe à chaleur circule dans un réseau de canalisations qui viennent alimenter les radiateurs. Pour une installation sur une installation existante, il est nécessaire de vérifier que le dimensionnement des radiateurs est compatible avec la température délivrée la pompe à chaleur.
  4. La diffusion d’air. Le système centralisé à air assure les besoins en chauffage et en refroidissement du logement. Reliée à la pompe à chaleur, l’unité située à l’intérieur du logement est placée dans les combles, dans un garage, dans un faux plafond ou encore dans un placard. L’air est diffusé dans les pièces soit par l’intermédiaire d’un réseau de conduits de ventilation. L’air du logement est chauffé en traversant l’unité intérieure, avant d’être réparti dans les pièces par les bouches de diffusion en hauteur. L’air est ensuite repris de façon centralisée, en partie basse, par l’intermédiaire de la grille de reprise et il sera filtré avant de retourner à l’unité intérieure pour subir un nouveau cycle.
COP de pompe à chaleur-PAC

C’est le coefficient de performance énergétique d’une pompe à chaleur, qui se traduit par le rapport entre la quantité de chaleur produite et l’énergie électrique (ou Gaz) qu’elle consomme. Pour un COP= 3.6, la pompe à chaleur produit 3,6 fois plus d’énergie (chaleur) que d’énergie (électrique) consommée. Plus le COP est élevé plus la pompe à chaleur est performante.

Prime énergie pompe à chaleur air/air

Aérothermie – PAC

Une pompe à chaleur utilisant le principe de l’aérothermie prélève de la chaleur naturelle présente dans l’air (même en hiver). Cette pompe sera donc automatiquement Air/Air ou Air/Eau.

L’air est une source d’énergie naturelle et inépuisable. Ces pompes à chaleur peuvent s’installer aussi bien dans des maisons individuelles neuves ou anciennes que dans des appartements. En hiver la pompe à chaleur prélève la chaleur de l’air extérieur et la réchauffe pour pouvoir alimenter des planchers chauffants, des ventilo-convecteurs, de radiateurs à basse température. Les pompes à chaleur sur l’air extérieur sont dimensionnées pour couvrir entre 60 et 80% de la puissance nécessaire pour la température de base (les jours les plus froids). Lorsque la puissance n’est plus suffisante, un appoint de chaleur doit assurer le complément nécessaire. En été, il est possible de rafraîchir le logement en inversant le sens de fonctionnement. La chaleur indésirable est puisée à l’intérieur du logement pour être rejetée à l’extérieur.

Ces pompes à chaleur sont aussi appelées pompe à chaleur Air/xxx ou également notées R/R et R/O

Prime énergie pompe à chaleur air/air

Géothermie – PAC

La géothermie est le processus permettant de capter en profondeur la chaleur terrestre, et de l’exploiter en surface sous forme d’électricité ou de chaleur. Ce procédé est basé sur un réseau de tuyaux capteurs installés dans le sol, à l’intérieur desquels circule en permanence des fluides.

Une pompe à chaleur utilisant le principe de la géothermie prélève de la chaleur naturelle présente dans le sol ou l’eau de la nappe phréatique. La chaleur est prélevée dans le sol de 2 façons :

– En captage horizontal (SOLO) : Les capteurs sont enterrés de 80 à 120 cm de profondeur dans le sol du jardin. Dans ce cas, pour obtenir la puissance calorifique nécessaire la surface de capteur nécessaire est d’environ 1,5 à 2 fois la surface à chauffer et aucune plantation avec des racines profondes n’est possible.

– En captage vertical (SOLO) : une sonde est enterrée dans un forage pouvant aller jusqu’à 100 m de profondeur.

– En captage vertical (NAPO) : puisage d’eau directement dans la nappe phréatique (voir hydrothermie)

Ces pompes à chaleur sont aussi appelées pompe à chaleur Sol/xxx ou également notées O/R et O/O

Hydrothermie – PAC

L’appellation hydrothermie est un sous ensemble de la famille géothermique puisque l’on utilise de l’eau (Hydro) puisée dans le sol (Géo). Elle est aussi appelée « PAC eau géothermique ». Cette pompe à chaleur prélève la chaleur dans les nappes phréatiques où l’on trouve une température suffisante et constante. Un forage (plusieurs dizaines de mètres) permet d’atteindre la nappe et de placer les capteurs. Il est également possible de prélever la chaleur dans un lac, un cours d’eau, un puits… 2 forages sont conseillés: un forage pour le captage de l’eau, puis un second forage pour réinjecter l’eau dans sa source afin de ne pas tarir la source. Des démarches administratives et autorisations sont nécessaires pour modifier les sous-sols.

Ces pompes à chaleur sont aussi appelées pompe à chaleur Eau/xxx ou également notées O/R et O/O

Prime énergie pompe à chaleur eau/eau

PAC Sol/Eau

C’est une pompe à chaleur qui capte la chaleur du sol (du jardin) pour la restitué dans le plancher (sol de la maison) par un échangeur à détente directe. Cette PAC véhicule du fluide frigorifique dans le réseau de captage en cuivre gainé et restitue la chaleur avec un compresseur dans le circuit d’eau d’une installation basse température.

Prime énergie pompe à chaleur eau/eau

PAC Eau/Eau

Le générateur d’une pompe à chaleur eau / eau utilise directement l’eau d’une nappe phréatique. Nul besoin de glycol car l’eau conserve une chaleur suffisante pour chauffer la maison. La PAC eau/eau se raccorde à un circuit de chauffage à basse température : planchers chauffants ou radiateurs basse température°… L’été, elle s’inverse en mode froid.

Prime énergie pompe à chaleur eau/eau

PAC Eau glycolée/Eau

Ses capteurs transmettent au générateur la chaleur du sol (du jardin) grâce un mélange d’eau additionnée d’antigel, qui circule en circuit fermé. Le générateur évapore et condense alternativement son fluide frigorigène pour chauffer, suivant les cas, l’eau d’un réseau de radiateurs classiques haute température ou d’émetteurs et planchers chauffants basse température

Elle peut aussi rafraîchir si elle comporte des émetteurs réversibles. Avec un captage horizontal, le COP est de 3 en moyenne annuelle, alors qu’il est de 4 avec un captage vertical.

Prime énergie pompe à chaleur eau/eau

PAC Air/Air

Le captage est issu de l’air ambiant ou extérieur et les diffuse dans la maison avec des ventilo-convecteur.

Prime énergie pompe à chaleur air/air

PAC Air/Eau

Le captage est issu de l’air ambiant ou extérieur. La distribution de la chaleur se fait dans (l’eau) le chauffage central. Avec une chaudière à combustible ou bois existante, la pompe à chaleur air / eau s’installe en complément (dit « en relève de chaudière »). Elle fonctionne tant que la température de l’air permet un bon rendement énergétique. En dessous d’un seuil de température (grand froid) pour ne pas consommer trop d’électricité, la chaudière existante se met en route.

Avec des radiateurs classiques, il faut utiliser une PAC haute température (65 °C et +) qui chauffera également l’eau chaude sanitaire. Avec des radiateurs ou plancher basse température il faut utiliser une PAC basse température, moins cher.

Eau glycolée – PAC

Le fluides frigorigènes (eau) est remplacée par de l’eau avec de l’antigel (glycol) qui circule dans les capteurs.

Prime énergie pompe à chaleur air/eau

Pompe à chaleur à moteur gaz naturel – PAC

Cette technologie largement utilisée au Japon (la liste des fabricants parle de lui-même) est moins présente en Europe. La PAC moteur gaz est une pompe à chaleur réversible, dont le compresseur est entraîné par un moteur fonctionnant au gaz naturel. Son fonctionnement est identique à la pompe à chaleur électrique. Avec une PAC gaz, le compresseur fonctionne avec un moteur à gaz produisant lui-même de la chaleur réutilisée par sa pompe à chaleur.

La chaleur du moteur thermique gaz est réutilisée et réinjectée :

  • En hiver, la chaleur est injectée dans le système (PAC) pour compléter les calories qui manquent dans l’air extérieur.
  • En été, la chaleur est utilisée pour produire de l’eau chaude sanitaire,

Les coefficients de performance (COP) sur énergie primaire varient de 1,4 à 1,6 en mode chauffage, et de 1,3 à 1,5 en mode climatisation (attention équivalent à un COP PAC électrique de plus de 3). Les COP des PAC gaz et des PAC électriques ne peuvent pas être comparés directement. Le COP (coefficient de performance) La PAC gaz est en moyenne de 1,5, valeur faible comparée à la valeur COP des PAC électriques qui est en moyenne de 3.

Les avantages de la PAC gaz sont :

  • Maintien de la puissance de chauffage, même par basses températures :
  • La garantie d’une température intérieure stable : pas d’inversion de cycle
  • Une montée en température très rapide

Prime énergie pompe à chaleur à gaz

PAC Sol/Sol

C’est une pompe à chaleur qui capte la chaleur du sol (du jardin) pour la restitué dans le plancher (sol de la maison) par un échangeur à détente directe. La technique (sol/sol) est basée sur un seul circuit composé du réseau de captage horizontal et de planchers chauffants en tubes de cuivre gainé, remplis de fluide frigorigène. Les capteurs extérieurs jouent le rôle d’un gigantesque évaporateur, les émetteurs de chaleur celui d’un condenseur.

Prime énergie pompe à chaleur eau/eau

Pompe à chaleur à absorption à gaz – PAC

Le principe d’absorption permet de récupérer la chaleur de la réaction d’absorption. La compression n’est plus mécanique comme dans une pompe à chaleur à moteur électrique, mais thermochimique en utilisant l’énergie fournie par le brûleur gaz naturel. Dans la PAC à absorption, le traditionnel fluide frigorigène est remplacé par un mélange eau/ammoniac et le compresseur est remplacé par le brûleur gaz. Trois sources de chaleur sont valorisées :

- la condensation du fluide frigorigène (ammoniac)

- la réaction d’absorption entre l’ammoniac et l’eau,

- la récupération sur les produits de combustion

Ces pompes à chaleur peuvent être aérothermiques (air/eau) ou géothermiques (eau/eau).

Ces équipements, par leur dimensionnement et leur puissance, sont réservés au logement collectif et au secteur tertiaire

Prime énergie pompe à chaleur à gaz

Pompe à chaleur à absorption – diffusion à gaz – PAC

La pompe à chaleur à absorption-diffusion reprend le principe de la pompe à chaleur à absorption à gaz et rajoute un circuit d’hélium comme fluide frigorigène entre détendeur et évaporateur. Cette technique n’a pas besoin de pompe mécanique ou de compresseurs. Les fluides frigorigènes circulent dans l’appareil grâce aux différences de densités et de concentrations générées dans les mélanges par l’apport et la perte de chaleur. Ces équipements, par leur dimensionnement et leur puissance, sont réservés au logement collectif et au secteur tertiaire.

Prime énergie pompe à chaleur à gaz

 

POMPE A CHALEUR: OPÉRATIONS DANS LES AUTRES SECTEURS …

Résidence, Syndic, Foncière, Bailleur social …

Magasin, PME, Bureau, Hôtel, Industrie …

Communes, EPCI, Département, Région…

Artisan, Entreprise Générale du Bâtiment, Conducteur de travaux …

UN AUTRE TYPE DE PROJET ?

 
 
 
 
 
 
 

TOUT SAVOIR SUR LA PRIME ÉNERGIE

Assistance 100%: avant, pendant, aprés vos travaux

ID-100103601

Réussir son projet au meilleur prix
Notre service, vous informe, vous guide (ainsi que votre installateur ) pour obtenir les financements (prime énergie, crédits d’impôts, …) dans le respect de la réglementation française.
Nous vous assistons pour que tous les éléments soient réunis à la bonne réussite de vos travaux.

Une prime et des services gratuits

  • Calcul d’une offre de prime énergie sur internet en quelques secondesID-10058006
  • Réception de l’offre de prime + calculs de vos futures économies d’énergie
  • Recommandation d’un PRO qualifié (s’il vous le souhaitez)
  • Enregistrement de votre accord pour la prime
  • Réception d’un guide (technique et administratif) sur-mesure pour votre projet
  • Enregistrement de l’artisan que vous choisissez (contrôle des qualification requises)
  • Envoi des recommandations techniques de votre projet à votre artisan
  • Suivi de vos dates de chantier
  • Reprise de contact avec votre artisan pour remplir le questionnaire demandé par l’administration
  • Réception et contrôles des documents (signatures, copie facture, fiche technique,…)
  • Validation finale du dossier (et envoi au ministère)
  • Payement de votre prime (direct par l’énergéticien sous 4 semaines)
  • Enquête de satisfaction

Notre société, nos expertises

ma-prime-énergie.fr est une marque de la société Consoneo SAS spécialiste des économies d’énergie

Nous sommes membres de:

ATTE Association Technique Énergie Environnement (regroupant les professionnels de l’énergie, du biogaz, de la cogénération…)

ATEE C2E Groupe C2E de l’ATEE (Groupes de travail de spécialistes collaborant avec le ministère et l’ADEME pour définir les réglementations sur les primes énergie)

Nos soutiens actifs à l’innovation technologique:

BI france Banque Publique d’Investissement (fusion de la Caisse des Dépôts et Consignations et de OSEO)

paris tech ParisTech Entrepreneurs (l’institut Mines-Telecom regroupe les écoles d’ingénieurs des Mines et les écoles d’ingénieurs des Télécommunication)

En quelques mots:

Consoneo est une entreprise qui conçoit et développe des logiciels et des services d’aide à la décision pour les projets d’économies d’énergie. Le manque d’information ou des informations trop complexes bloquent la décision de faire des travaux. Notre logiciel appelé C.L.E.M.E.® (Calculateur Logiciel d’Eco Modèle Energétique) a pour objectif d’aider en ligne un particulier ou une entreprise à :

  • comparer les solutions alternatives possibles (critères techniques et financiers)
  • mesurer l’investissement réel nécessaire,
  • optimiser le financement de l’opération,
  • calculer les économies d’énergie réalisables par cette opération,
  • simuler le retour sur investissement
  • guider et assister avant, pendant et après les travaux dans le respect des contraintes techniques et administratives

Nos équipes aident et supportent les clients ou les installateurs dans leurs projets (avant, pendant, après) de travaux de réduction de consommation d’énergie.

 

SAVEZ VOUS QUE

 
En janvier 2015, toutes les opérations éligibles seront modifiées pour être conformes à la réglementation européenne
La Prime énergie c'est en fait le dispositif des certificats d'économies d'énergie disponibles depuis 2006
En 2015, l'eco-conditionalité sera obligatoire. C'est à dire que votre installateur devra absolument être qualifié RGE pour obtenir la Prime énergie, le crédit d’impôts, l'ECO-PTZ...